A compter de ce lundi 3 janvier 2022, un nouveau cahier des charges est en vigueur sur les hippodromes.


En raison des conditions sanitaires actuelles, les jauges sont rétablies pour les grands événements avec une limite de 5000 personnes sur les hippodromes (dont 2000 personnes en intérieur).

Les organisateurs et compétiteurs ne sont pas pris en compte dans cet effectif, puisqu’ils occupent des espaces spécifiques sur l’hippodrome.

Le port du masque (couvrant nez et bouche) reste obligatoire en permanence sur les hippodromes dans tous les espaces intérieurs et extérieurs et s’applique désormais aux personnes de six ans ou plus.

Dans les espaces de restauration, la consommation debout est interdite, seule la vente à emporter ou la consommation à table est autorisée.

Pour rappel, toute personne âgée d’au moins 12 ans et 2 mois accédant à l’hippodrome (public, bénévoles, salariés, prestataires, partenaires, socioprofessionnels) doit présenter un pass sanitaire valide. Pour les personnes non vaccinées, seuls les tests PCR et antigéniques datant de moins de 24 heures seront désormais valides.

Contacts Presse :

EN SAVOIR +

Fédération Nationale des Courses Hippiques

46, place Abel Gance
92100 Boulogne Billancourt
Tél. 01 42 68 87 81
Fax. 01 42 68 19 80

Accès aux hippodromes : une adaptation des mesures sanitaire

 

 

Suite à la publication du décret 2021-955 du 19 juillet 2021 le pass sanitaire est désormais demandé à l'entrée de tous les établissements recevant du public (ERP X) et de plein air (PA), depuis le 09 août. Cette page recense les mesures appliquées aux activités équestres et déclinées par les organismes représentants de la filière.

Le Pass Sanitaire 

Le pass sanitaire permet de vérifier le statut vaccinal, le résultat d’un test négatif ou le certificat de rétablissement d’une personne, lui permettant l’accès à un lieu ou événement soumis au pass sanitaire.
Il existe ainsi plusieurs moyens pour obtenir un pass valide, accompagné du QR code justifiant son authenticité :
    • La vaccination : les personnes doivent disposer d'un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire après la dernière injection, soit :
          o 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
          o 4 semaines après l'injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson de Janssen) ;
          o 7 jours après l'injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection quel que soit le vaccin).
    • La preuve d'un test négatif : test PCR, antigénique ou autotest de moins de 72h,
    • Un certificat de rétablissement à la Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins
de 6 mois,
    • Un justificatif de contre-indication médicale à la vaccination.

 

 

Toutes les informations sur le site du gouvernement

 

Personnes et dates concernées

La Fédération Nationale du Cheval précise les personnes et les dates concernées :

    - Depuis le 9 août 2021, tout public majeur entrant dans un ERP ou un rassemblement sportif (compétition, concours d’élevage, TREC, endurance, rallye...) de la filière, quelle que soit sa taille, y compris les ERP de type PA (plein air), doit obligatoirement présenter un pass sanitaire valide.
A noter : dans les établissements ayant une activité de pension, cette obligation s’applique également aux propriétaires venant s’occuper de leurs équidés.

    - A partir du 30 août 2021, cette obligation concernera toutes les personnes majeures qui sont salariées, bénévoles et intervenants extérieurs non-salariés (vétérinaire, maréchal-ferrant, coach...) entrant dans un ERP ou un rassemblement sportif.

    - Enfin, à partir du 30 septembre 2021, les mineurs âgés de 12 à 17 ans devront également présenter un pass sanitaire valide pour entrer dans un ERP ou un rassemblement sportif. 

 

Retrouvez le communiqué de la FNC complet

 


Courses hippiques 

France Galop a précisé dans un communiqué paru le 20 juillet l'usage du « pass sanitaire » sur les hippodromes.

A compter du mercredi 21 juillet 2021, les autorités gouvernementales étendent l’obligation de présentation d’un « pass sanitaire » valide pour l’accès à tous les lieux de loisirs rassemblant plus de 50 personnes.

Cette mesure concerne les hippodromes et s’applique aux spectateurs âgés de plus de 17 ans dès ce mercredi 21 juillet 2021, quelle que soit la fréquentation envisagée. Dans ce cadre, les propriétaires de chevaux devront continuer de présenter un « pass sanitaire » pour accéder à l’hippodrome.

Le cahier des charges régissant l’accès à tous les hippodromes de France rédigé par la FNCH sur la base du nouveau décret gouvernemental publié ce 19 juillet, précise que le « pass sanitaire » n’est pas exigé pour les personnes intervenant dans l’organisation de la réunion de courses : organisateurs, bénévoles, salariés, prestataires, et socioprofessionnels. Pour ces catégories de personnes, le « pass sanitaire » est entré en vigueur le 1er septembre 2021.

Afin de respecter les dispositions en vigueur, toute personne entrant sur l’hippodrome doit disposer d’un masque. Le port du masque, couvrant le nez et la bouche, reste obligatoire à tous moments dans les locaux intérieurs. Le port du masque n’est pas obligatoire dans les zones en plein air lorsqu’une distance de 2 mètres entre les groupes est respectée. En revanche, un masque doit être porté en extérieur dans les situations où les règles de distanciation ne peuvent s’appliquer. A la demande des Préfets, ces règles pourront être localement adaptées.

Avant de vous rendre sur un hippodrome, il est recommandé de vérifier que vous respectez les conditions d’accès en vigueur.

 

Source France Galop

 

La FNCH développe les mesures à prendre en compte pour les organisateurs de réunions de courses.

Chaque Société de courses doit habiliter nommément les personnes autorisées à contrôler le pass sanitaire. Le contrôle du pass sanitaire est effectué via l’application « Tousanticovid Verif », à télécharger gratuitement sur un smartphone.

Les autres mesures de sécurité sanitaire continuent à s’imposer avec la plus grande rigueur en plus du contrôle du « pass sanitaire » :

   - port du masque (filtration supérieure à 90 % ou chirurgical, en parfaite intégrité) couvrant le nez, la bouche et le menton en continu, obligatoire en permanence dans les locaux intérieurs et en extérieur dans les zones de regroupement,

   - rappel permanent du respect des gestes barrières et notamment de la distance de sécurité (1 m si port du masque, 2 m sans port du masque),

   - organisation adaptée pour les espaces de travail sensibles (secrétariat des balances, vestiaire, infirmerie, bureau vétérinaire, ….),

   - restauration ouverte selon les dispositions fixées au plan national. C'est-à-dire : 

                              - Ouverture des salles intérieures et terrasses extérieures à 100 % de leur capacité,

                              - Pas de consommation au comptoir : vente à emporter ou consommation à table,

                              - Port du masque obligatoire dans les espaces de restauration intérieurs, sauf à table le temps du repas.

 

Accéder au cahier des cherges rédigé par la FNCH

 


Sports équestres

Tous les concours SHF et d'élevage, CIR et Finales Nationales à venir sont concernées par le Pass Sanitaire.

La SHF travaille à mettre en place dans la mesure du possible et pour les grands rassemblements (Finales Nationales) des possibilités d'effectuer des tests PCR/Antigéniques sur place.

Site de la SHF

 

La FFE décline les mesures gouvernementales en les applicant aux compétitions sportives :

Dès le 21 juillet, les personnes majeures devront présenter un pass sanitaire pour accéder à un établissement ou un site de compétition (ERP X ou ERP PA) dès la première personne accueillie. Et à compter du 30 septembre, à toutes les personnes de 12 ans et plus.

Elle a rédigé en complément des recommandations pour la reprise des compétitions. Elle conseille notamment :

   o Répartir les horaires de compétition pour réguler les flux de compétiteurs.

   o Organiser le parking pour éviter les proximités des camions et des personnes

   o Prévoir un accueil en extérieur.

   o Favoriser un sens de circulation unique de l’arrivée au parking à la fin de la compétition

   o Condamner l’ensemble des lieux non indispensables à la compétition.

   o Utiliser le Kit de panneaux et documents d’information disponible sur : mediaclub.ffe.com

Retrouvez ici l'ensemble du protocole détaillé

Toute l'actualité Covid de la FFE


Equidés de Travail

Le « pass sanitaire » est obligatoire pour accéder à tous tous les concours Equidés&Excellence recevant plus de 50 personnes.

 

Lire l'actualité SFET


Mesures de soutien

1) Exonération et report des cotisations sociales

Les employeurs dont l’activité est encore empêchée ou subit des restrictions, peuvent reporter tout ou partie du paiement de leurs cotisations salariales et patronales pour les échéances des 5 et 15 juillet 2021. Les déclarations doivent néanmoins être déposées aux dates prévues.

Pour bénéficier du report, il suffit de remplir en ligne un formulaire de demande préalable.

  • exonération totale des cotisations sociales pour les entreprises de moins de 50 salariés fermés administrativement,
  • les PME du tourisme, de l’événementiel, de la culture et du sport qui restent ouvertes mais qui auraient perdu 50% de leur de chiffre d’affaires auront le droit aux mêmes exonérations de cotisations sociales patronales et salariales,
  • suspension automatique des prélèvements (aucune démarche à faire) pour tous les travailleurs indépendants.

Dans le cadre de la reprise de l’activité économique, et sans changement de la situation sanitaire, les modalités de report évoluent pour les échéances du mois d’août. Les entreprises devront s’acquitter des cotisations sociales aux dates d’exigibilité, à savoir le 5 ou le 16 août.

Informations sur le site de l'URSSAF

 

2) Adaptation des prêts garantis par l’État

  • prolongement du dispositif jusqu’au 31 décembre 2021
  • l’amortissement possible entre 1 et 5 années supplémentaires, avec des taux pour les PME compris entre 1 et 2,5 % (garantie de l’État comprise)
  • possibilité de différé de remboursement d’un an supplémentaire

Informations sur le site du Gouvernement

 


Aides aux centres équestres

Pour faire face aux difficultés des établissements équestres du fait des restrictions de déplacement (confinement, couvre-feu) liées à la crise sanitaire, les Ministères des Comptes Publics, des Sports et de l’Agriculture et l’Alimentation s’engagent sur la mise en place d’une seconde aide d’urgence pour les centres équestres et poneys clubs en lien avec les besoins d’entretien incompressibles des équidés. Les structures concernées sont tous les établissements professionnels d’activités physiques et sportives équines.

Cette mesure a été concrétisée par le Décret n° 2021-372 du 31 mars 2021 portant création d’un dispositif d’aide exceptionnelle pour les centres équestres et les poneys clubs recevant du public touchés en novembre 2020 par les mesures prises pour ralentir la propagation de l’épidémie de covid-19 et l’arrêté AGRT2105848A paru au journal officiel du 1 er avril 2021.

Le montant pour cette seconde aide est de 60 € par équidé d’instruction dans la limite de 30 équidés.

Suite à la réception des fonds de la part du Ministère le mardi 13 juillet 2021, l’IFCE a procédé aux virements.

Télécharger le bilan des deux aides exceptionnelles aux centres équestres

Plus d'informations sur IFCE